Clément Méric, la vérité

Créé par le 25 juin 2013 | Dans : Non classé

La classe médiatique et politique va-t-elle se rebiffer et ne pas accuser sans cesse la droite d’être dangereuse et extrême ?

INFO RTL – Trois semaines après l’agression mortelle de Clément Méric le 5 juin, la police judiciaire parisienne vient de mettre la main sur les toutes premières images de la bagarre.

On avait d’abord cru qu’aucune image ne pourrait aider les enquêteurs… Finalement, trois semaines après l’agression mortelle de Clément Méric, le 5 juin dernier à Paris, la police judiciaire parisienne a mis la main sur les premières images de la bagarre.

La scène a été filmée par une caméra de surveillance de la RATP, située côté rue, au niveau de la station Havre-Caumartin. Les experts de la police technique et scientifique ont travaillé pendant plusieurs jours sur ces images pour les faire parler. Elles permettent de se faire une idée précise de la scène, jusqu’alors uniquement racontée par des témoins.

Clément Méric : la vidéo de l’agression a parlé

 

On y voit notamment Clément Méric se précipiter vers Esteban Morillo, le meurtrier présumé, alors de dos, semble-t-il pour lui asséner un coup. Le skinhead se retourne alors et le frappe avec son poing en plein visage.

L’image ne permet pas de dire de façon formelle si Esteban Morillo donne un deuxième coup, ni s’il a ou non un poing américain. Le militant d’extrême-gauche, en tout cas, tombe immédiatement au sol, inconscient. Il n’est pas lynché une fois par terre.

L’autopsie avait établi que la victime n’était pas morte en tombant sur le bitume, mais avait été tuée par un ou plusieurs coups au visage  Ces images permettent de confirmer l’identité du meurtrier. Elles excluent l’hypothèse d’un lynchage, montrent un Clément Méric provocateur et confortent la thèse du juge sur une mort accidentelle à la suite de coups donnés.

Police socialiste politique

Créé par le 24 juin 2013 | Dans : Analyse politique, humour

Police socialiste politique dans Analyse politique birdsdessines

Christiane Taubira a peur du débat

Créé par le 14 juin 2013 | Dans : Non classé

Christiane Taubira a peur du débat.

A-t-elle peur de la vérité et de l’affronter ?

Christiane Taubira a peur du débat taubira

Ce que vous ne verrez pas ce soir à la télévision…

Christiane Taubira devait être confrontée, ce vendredi soir sur France 2, au secrétaire général de l’Institut pour la Justice, Xavier Bébin.

Xavier Bébin s’apprêtait à porter la voix des millions de Français qui contestent le laxisme de la Justice envers les criminels.

Mais, à la dernière minute, Christiane Taubira a refusé cette confrontation et France 2 s’est soumise à ce diktat.

Voilà comment on parvient à museler ceux qui ne pensent pas comme vous. Il suffit de ne pas leur donner la parole !

Mais vous pouvez agir, aujourd’hui même, pour effectuer un acte simple et efficace contre cette dictature de la pensée unique.

Car si Christiane Taubira a fait pression pour empêcher le secrétaire général de notre association d’être sur le plateau de « Ce soir ou jamais » sur France 2, ce n’est pas seulement parce qu’elle craignait le débat.

C’est surtout parce qu’elle ne voulait pas faire de publicité au livre qu’il vient de publier « Quand la Justice crée l’insécurité » (Fayard).

Car ce livre donne à tous les citoyens les chiffres et arguments clés pour comprendre à quel point ses projets sont dangereux :

- Christiane Taubira veut en finir avec le « tout carcéral » ? En
réalité, le nombre de places de prison par habitant est, en France, inférieur de
près de moitié à la moyenne de l’Union européenne.
- Le gouvernement veut développer les « libérations anticipées »
des délinquants? Mais par le jeu des remises de peine et de la libération
conditionnelle, un détenu peut déjà sortir après avoir effectué un peu plus d’un
tiers de sa peine.
- Une nouvelle loi s’apprête à supprimer les « peines plancher pour
les récidivistes » ? Alors qu’il existe bien un noyau dur de la criminalité, ces
5 % de délinquants sont responsables de plus de 50 % des crimes et délits commis
!
- La prison doit devenir l’exception ? Mais elle l’est déjà : Sur
1,4 million d’auteurs présentés chaque année à la Justice, seuls 80 000 sont
réellement envoyés en prison.
- La garde des Sceaux veut supprimer les « tribunaux correctionnels
pour mineurs » ? Les mineurs de 14 à 18 ans représentent 1 % de la population
carcérale et 5 % de la population générale, mais ils sont responsables de 25 %
des viols, 24 % des cambriolages et 46 % des vols avec violence.

Tous ces chiffres, mais aussi de nombreux exemples concrets, sont révélés dans Quand la Justice crée l’insécurité.

Le problème est que la plupart des médias ont décidé de passer ce livre sous silence.

Pourquoi ? Parce que ce livre est « dangereux » pour le pouvoir.

Ce n’est pas moi qui le dit mais Philippe Bilger, ancien avocat général à la Cour d’appel de Paris, et qui n’appartient pas à l’Institut pour la Justice :

Étayée par de nombreuses statistiques,
illustrée par des exemples puisés dans l’actualité, fondée sur de solides
arguments, l’analyse de Bébin démolit tranquillement, sans vergogne mais sur un
ton mesuré, les poncifs de la phraséologie pénale, judiciaire, pénitentiaire,
sociale et médiatique.
Cette démolition est d’autant plus redoutable,
donc à exclure des circuits d’information et de diffusion, qu’elle est
enrichie par des propositions que les politiques pourraient aisément et
rapidement mettre en œuvre.
La mécanique habituelle de la disqualification
s’est mise en marche. Xavier Bébin serait « de droite », et l’Institut pour la
Justice, une association « très droitière ». Il faut faire litière de ces
accusations (…)Il est malhonnête de le présenter comme une émanation de la
droite dure – et irresponsable d’ignorer son implacable
diagnostic.

Mais si les médias n’en parlent pas, VOUS pouvez briser le mur du silence en vous procurant ce livre. Vous pouvez aussi en parler autour de vous et l’offrir à des membres de votre entourage – surtout ceux qui doutent de l’urgence absolue d’une réforme de la Justice en France.

Plus ce livre sera diffusé, moins les politiques, les médias et les juges pourront ignorer son diagnostic et ses recommandations.

Si vous souhaitez contribuer à ce grand mouvement pour la vérité et la Justice, merci de le commander maintenant en cliquant ici.

Je vous invite aussi à transférer ce message à tous vos contacts : il est impératif que chacun sache comment les idées « non conformes » mais de bon sens, sur la Justice et l’insécurité, sont exclues du débat public en France.

Avec tous mes remerciements,

Laurence Havel
Secrétaire nationale de
l’Institut pour la Justice

PS : quelques témoignages sur le livre « Quand la justice crée l’insécurité ».

« J’ai bien reçu l’ouvrage de Xavier Bébin et vous remercie de l’envoi rapide de cet ouvrage dont j’ai déjà entamé la lecture avec le plus vif intérêt. Il conforte en tous points votre admirable engagement à vouloir défendre les victimes et leurs familles. Ces témoignages cités par l’auteur sont bouleversants et montrent à quel point la Justice de ce pays est irresponsable et inopérante. »
Monsieur Philippe V. sympathisant de l’Institut pour la Justice

« Un réquisitoire clinique et implacable contre les dogmes qui ont dévoyé notre système judiciaire »
Thibault de Montbrial, avocat au barreau de Paris

« M. Xavier Bébin démontre magistralement la perversion de notre système pénal, oublieux de son rôle de protection de la société et indifférent aux victimes. Ce livre salutaire prouve que l’humanisme n’est pas là où l’on voudrait nous le faire croire »
Jean-Claude Magendie, ancien président de la Cour d’appel de Paris

« En matière criminelle, on est trop souvent interpellé par les incantations, les imprécations ou les lamentations. Le débat mérite mieux. On peut partager ou critiquer les analyses de Xavier Bebin. Mais il faut lire ce livre pour construire enfin le dispositif équilibré entre
prévention, dissuasion et sanction adaptée que méritent les citoyens.
»
Alain Bauer, professeur de criminologie au Conservatoire National des Arts et Métiers, New York et Beijing

« Un ouvrage courageux, qui défend de façon rigoureuse une politique pénale du bon sens, loin des idéologies abstraites et préconçues »
Jean Pradel, professeur émérite des Universités, ancien juge d’instruction

« A partir d’exemples concrets, dans un style vif et accessible, cet excellent livre décrit les dérives d’un système judiciaire à bout de souffle. »
Olivier Foll, ancien directeur de la police judiciaire de Paris

« Tout est vrai dans cet ouvrage remarquable qui nous ramène du fantasmagorique au pragmatique, de l’angélisme au trivial, du
dogmatisme idéologique à la pratique du réel
».
Michel Bénézech, psychiatre, légiste, expert judiciaire honoraire et professeur associé des Universités

« Un plaidoyer étayé par des exemples frappants et une solide connaissance de la criminologie. »
Maurice Cusson, criminologue, professeur émérite à l’Ecole de criminologie de l’Université de Montréal

Source :

Institut pour la Justice – 140 bis, rue de Rennes – 75006
Paris
www.institutpourlajustice.org

 

Vacance de la présidence de la république?

Créé par le 11 juin 2013 | Dans : Analyse politique

Mensonge un jour, mensonge toujours pourrait-on dire.

Il est vrai que l’honnêteté ne brille pas chez nos édiles de gauches, à commencer par le premier d’entr’eux: Hollande.

Ajoutons à cette liste : Ayrault, Cahuzac, Harlem Désir etc…

Que leur reproche-t-on ? D’avoir menti et de mentir continuellement aux français.

Les sujets : décalaration fiscales frauduleuse, condamnation, fraude fiscale, détournement, mères porteuses, bébés éprouvettes industriels, eugénisme etc… La liste serait trop longue.

Mais lisez plutôt ceci sur notre non-président.

Vacance de la présidence de la république? dans Analyse politique bd

Résumé de Médiapart

- soit
on considère que Mme Trierweiler n’est ni pacsée ni mariée, et à ce moment-là il y a détournement de fonds publics pour son usage personnel (logement, nourriture, entretien, déplacements, six experts à l’Elysée chargés de sa communication…) ;

- soit
on considère qu’il y a concubinage notoire et à ce moment-là il y a fausse déclaration de patrimoine (largement au-dessus des sommes déclarées et assujetti à l’ISF), ce qui annule l’élection et rend M. Hollande inéligible.

Plainte a été déposée, elle suit son cours. Et Médiapart conclut: « On peut compter sur la presse et, plus largement, sur l’establishment
pour étouffer tout ceci et n’en faire qu’un petit vaudeville. C’est pourquoi relayer cette information et ses implications est indispensable : après tout, c’est notre président lui-même qui réclame avec son petit air embêté des mesures fortes pour moraliser la vie politique, que diable ! »

Et puis ceci :

Lien de l’article original  http://revolte.exprimetoi.com/t1654-situation-fiscale-le-maitre-hollande-depasserait-il-l-eleve-cahuzac#6154

 

Alors même que la plainte du 26 avril (officiellement) contre Valérie Trierweiler, pour recel et détournements de fonds, suit son cours au Tribunal de Grande Instance de Paris ? «

Mieux vaut aller chercher la matière imposable là où elle se cache aujourd’hui  » Chiche, Monsieur le Président de la République !?

Une fois n’est pas coutume, je suis d’accord avec vous et souhaite vous aider modestement dans cette vaste entreprise. Permettez-moi de prendre un exemple d’optimisation, voire de possible fraude fiscale : le vôtre me semble tout particulièrement éloquent.

Concernant l’optimisation fiscale :

En tant que député de Corrèze, à cause des avantages fiscaux des élus municipaux (pour les communes de plus de 100 000 habitants) et des élus départementaux et régionaux (membres proprement dits, présidents et vice-présidents des conseils généraux et régionaux), vous avez réduit de moitié et en toute légalité votre contribution fiscale personnelle !

En 2010, selon les chiffres que vous avez vous-même fournis au Canard Enchaîné (n°4770, 28/03/2012) vous aviez gagné 101 456€ et avez réglé à Bercy 10 113 €, soit un taux d’imposition de 10%. Oui ça existe mais uniquement pour les hauts salaires des hauts « serviteurs » de l’Etat (et non hauts contributeurs de Bercy) …

Je vous signale Monsieur le président que pour un de ces « riches » que vous n’aimez pas, à situation familiale et à revenus équivalents, la facture se serait élevée à 20 000 €. Vous avez donc réalisé une économie d’impôt de 10 000 €, soit 50% du montant que le citoyen « normal » devait acquitter ! Ne pensez-vous pas qu’il est temps de remédier à ce genre de privilège ?

Je vous rappelle qu’en tant que député, près du quart de votre indemnité parlementaire (14 700 € sur 62 300 € par an) n’était pas imposable. Pire encore, à cause du système de retenue à la source, votre revenu était ainsi divisé en deux parts, imposées séparément : revenu local d’un côté et revenu parlementaire de l’autre.

D’ailleurs comme le reconnait votre conseiller fiscal, interrogé par le célèbre volatile :  » ce système casse fortement la progressivité de l’impôt.  » Et c’est ainsi, que vous êtes resté deux fois dans les tranches d’imposition les plus basses échappant à la tranche supérieure de l’époque à 41% !…

Auriez-vous été victime de privilèges imposés ? Que nenni puisque comme le soulignait le Canard,  » c’est l’élu qui choisit son régime fiscal, droit commun ou retenue à la source « !

Ainsi, cher, très cher Président, savez-vous parfaitement profiter du système pour diminuer vos impôts. Êtes-vous en capacité, dans ces conditions de faire la chasse aux profiteurs ? Qu’en pensez-vous ?

Une fraude est-elle possible, probable ?

Vous avez été député, haut fonctionnaire chargé de mission auprès de François Mitterrand , professeur à l’IEP de Paris, et directeur de cabinet ministériel…  » Un cabinet ministériel ça paye mieux qu’un député  » détaille le député PS René Dosières en 2010. Ainsi, pendant 30 ans, vous avez reçu des émoluments importants et avez toujours été dans les 10% des salaires les plus élevés de France selon l’Insee.

D’autre part, comme vous l’indiquiez il y a un an, dans votre déclaration, votre patrimoine personnel immobilier net ( valeurs brutes des immeubles moins emprunts immobiliers) de 970 000 € est presque exclusivement de la plus-value si on en juge par les dates et prix d’achats de l’ordre de 300 000 € de ces biens. Alors que votre patrimoine hors immobilier net (liquidités, meubles et placements moins emprunts de trésorerie) est négatif de – 32 759.77€ !

Souvenez-vous Monsieur Hollande, sous Mitterrand vous avez été Secrétaire de la Commission des Finances et du Plan et rapporteur du budget de la Défense, en 1990 vous livriez un rapport sur votre sujet de prédilection : la fiscalité ! Celui-ci portait principalement sur le patrimoine ! Alors je vous le demande Monsieur Hollande, comment un expert de votre calibre peut-il se retrouver pauvre comme Job au point de vous rendre régulièrement à la soupe populaire de l’Élysée ?

Certes, on a vu vos prouesses en matière de gestion du département de la Corrèze, le plus endetté de France. Et aujourd’hui « Vous Président » plongez le pays dans la récession en matraquant toujours plus le contribuable… Il semble néanmoins que vous sachiez appliquer à vos petites affaires personnelles vos cours d’économie à l’ IEP Paris, un enseignement que votre fanclub juge « brillant ».

Au terme de 30 ans de carrière, avec de hauts revenus et une épargne « normale », vous auriez dû vous trouver en possession d’un patrimoine hors immobilier dans une fourchette entre 700 000€ et 1 000 000€ selon l’ INSEE (sans compter les revenus conséquents de Ségolène Royal avec qui vous viviez ni tous les avantages en nature dont votre couple bénéficiait et qui évidemment favorisent l’épargne). Alors ?

Un patrimoine hors immobilier déclaré négatif de – 32 759, 77€ contre un patrimoine théorique proche du million d’euros ? Avec cette troublante anomalie, Monsieur le Président, il y a bien là de quoi être inquiet, sinon inquiété …

Le maître Cahuzac dépasserait-il l’élève François Hollande ?

Très (trop) cher Président …

- Auriez-vous acheté des œuvres d’art ou des forêts ? Cela expliquerait le peu de liquidités dont vous disposez au point d’avoir recours à des emprunts. Sauf qu’en ce cas vous auriez mentionné « bien sûr » ces œuvres d’art et forêts sur votre déclaration de patrimoine, qu’elles soient exonérées ou pas. De plus, autant que je sache, on ne peut déduire de l’ISF les emprunts destinés à acheter des biens exonérés, je me trompe ?

- Auriez-vous pratiqué ce Window Dressing de fin d’année avant chaque déclaration ? Il s’agirait d’une fraude facile et fréquente dans certaines entreprises peu scrupuleuses mais aussi chez les particuliers très particuliers… Mais, rassurez-moi, ce n’est pas votre cas, n’est-ce pas?

- Comme il est impossible que vous vous soyez trompé dans le montant de votre patrimoine, miseriez-vous sur votre impunité temporaire, sur le silence des médias et la complicité de Bercy ? En ce cas Monsieur le Président, je vous rassure : l’élève Cahuzac ne dépassera jamais le maître Hollande en la matière ! Vous avouerez que tout cela fait désordre pour un Président Français mais sied à merveille au dirigeant d’une république bananière !

Non, pas vous Monsieur le Président, qui prônez à longueur de temps une « république irréprochable » ! Faites un effort et expliquez moi comment vous pouvez sans complexe déclarer 32 757, 77€ de dette au lieu de l’actif théorique « normal » (hors immobilier) proche du million d’euros ?

Depuis votre déclaration de patrimoine du 11 mai 2012 « ça n’a pas changé », hormis un compte à la Société générale passé de 2.790 € « à 5.500 €  » indique-t-on à l’Élysée. M. le Président, vous avez-donc royalement économisé 2710 € en un an soit 226 € par mois…? Sans vouloir être indiscrète, où passent les 15 000 € restants mensuels d’argent de poche que vous offre la République, en plus de la prise en charge complète de votre personne et de votre concubine? En d’autres termes, comment arrivez-vous à dépenser tout cet argent, vous qui n’avez aucun des frais de vie que supportent tous les contribuables : logement, nourriture, voiture, etc ? Au casino, allez-vous flamber, Flanby ?

Et oui ! Car à tout cela s’ajoute votre « étourderie » avec Mme Trierweiler : afficher aux yeux du monde votre concubine et laisser les Français dans le doute quant à la situation fiscale de votre couple au regard de l’ISF manque cruellement de cette « transparence » que vous appelez pourtant de vos vœux. En cas possible -probable- de patrimoine supérieur à 1 300 000 euros, ne pas faire la déclaration d’ISF commune obligatoire pour les « concubins notoires », ajouté aux cachoteries précédemment évoquées, cela mérite de figurer dans le « Guiness des Records » et aussi accessoirement, quelques 5 années de prison, des amendes allant jusqu’à un million d’euros et pire encore pour votre « normalitude », la privation des droits civiques…et tout ça indépendamment des sanctions fiscales applicables… Révisez l’article 131-26 du code pénal ainsi que l’article 1741 du C.G.I. et avouez que c’est ballot !

Comme vous le dites si bien en évoquant la lutte contre les fraudeurs du fisc : « Il convient donc de venir se déclarer de manière raisonnable »…

Je suspends ici cette réjouissante perspective illustrant l’histoire de « l’arroseur arrosé », en attendant vos prochains emberlificotages, Monsieur le Président.

Avec l’assurance de mon profond respect pour la fonction que vous occupez.

 

QUESTION : La présidence de la république est-elle vacante ?

Au commencement…

Créé par le 08 juin 2013 | Dans : Non classé

« Dieu créa »…

 » Il vit que cela était bon ». On ne peut pas en dire autant de monsieur Hollande.

Merci monsieur le député pour cet admirable morceau d’anthologie.

Cela a même fait rire dans vos rangs.

 

Image de prévisualisation YouTube

Parodie de mariage à Montpellier

Créé par le 05 juin 2013 | Dans : Non classé

Bien évidemment, un tel non évènement ne pouvait qu’être surmédiatisé.

Il faut être moderne, c’est à dire à la mode, or les modes passent…

Ne lâchons rien, ces parodies et ces lois iniques tomberont.

La Nature reprend toujours ses droits sur les champs de ruines…

 

Parodie de mariage à Montpellier mariage-aux-frais-du-contribuable

Je suis homophobe

Créé par le 31 mai 2013 | Dans : Non classé

Moi, citoyen français, je milite pour la protection de la famille, et sa préservation dans le temps comme étant un papa, une maman, et des enfants : je suis homophobe…

Je descends dans la rue pour défendre les droits des enfants, et la nécessité pour eux d’avoir un père ET une mère : je suis homophobe…

Je porte un T-shirt représentant un père, une mère, un petit garçon et une petite fille… je suis homophobe et un danger pour l’ordre public… je dois être arrêté en urgence par la police, vilain que je suis ! terroriste !

Je proclame dans des interviews que je crois en la famille hétérosexuelle, comme modèle historique et naturel de la famille par excellence, je suis homophobe…

J’affirme que parmi mes meilleurs amis j’ai des personnes homosexuelles, et que je les aime, je suis un manipulateur homophobe…

Je suis Député de la République, j’ai voté contre la loi Taubira et en ai donné les motivations dans l’Hémicycle, je suis homophobe…

Je suis Maire et réclame l’objection de conscience, car je n’ai pas la conviction morale de marier deux personnes du même sexe, je suis homophobe…

Je suis simple citoyen français et milite contre la loi Taubira, je suis homophobe…

Je suis un veilleur, je garde le silence en écoutant la lecture de textes de réflexion m’incitant à la paix, le soir tard devant une bougie, je suis homophobe…

Je proclame que tout être humain vient d’un homme et d’une femme : je suis homophobe…

J’affirme que le masculin et le féminin sont nécessaires à l’enfant pour s’identifier à lui-même, je suis homophobe…

Je suis inquiet pour l’avenir de la famille, à cause des nouvelles orientations gouvernementales, je suis homophobe…

Je fréquente les Manifs pour tous, je défile avec des pancartes, je suis homophobe… et rempli de haine…

Je suis chrétien, je crois que la Bible dit la vérité en condamnant la pratique de l’homosexualité, je suis homophobe…

Je suis prêtre, pasteur ou rabbin, et en tant que ministre du culte je crois que les Saintes Écritures montrent comme modèle du couple l’homme et la femme, et non pas deux hommes ou deux femmes, je le prêche dans ma paroisse, je suis homophobe, et un adversaire de la paix civile, je mérite la prison…

Je suis musulman, je défends la grandeur et la beauté de la famille hétérosexuelle, je suis homophobe…

Je ne pourrais jamais avoir de relation sexuelle avec une personne du même sexe que moi, je suis homophobe…

Je suis choqué lorsque deux personnes du même sexe s’embrassent goulûment en public devant tout le monde, je suis homophobe…

Je ne suis pas adepte de la pensée de Madame la Ministre de la Justice, ou de Monsieur le Président de la République, je suis contre la pensée unique et le totalitarisme, je suis contre la théorie du genre, le mariage homosexuel, la PMA vulgarisée, la GPA, l’euthanasie et l’eugénisme, je suis pour la consultation du peuple par référendum, je suis un dangereux adversaire de la démocratie et un homophobe…

BIGRE… la société est composée de 95% d’homophobes !

Les autres, eux, ne seraient-ils pas un peu, un tout petit peu hétérophobes ?

 

Source

Ventres aux enchairs

Créé par le 30 mai 2013 | Dans : Non classé

Voici ce que nous promet le gouvernement de monsieur Hollande :

Un nouvel ESCLAVAGE !

Une nouvelle PROSTITUTION !

Elles sont belles les « forces de progès » qui aliènent l’être humain…

Vive le socialisme français…

Vive le socialisme totalitaire français…

Vive le totalitarisme socialiste français…

 

Image de prévisualisation YouTube

Vérités sur le mariage dit pour tous

Créé par le 29 mai 2013 | Dans : Non classé

Si je veux être incesteux, pédophile, zoophile, nécrophile… qui pourra m’en empêcher ?

Merci monsieur Hollande !

Merci monsieur Ayrault !

Merci monsieur Valls !

Merci madame Taubira !

De pouvoir laisser s’exprimer au grand jour toutes mes pulsions …

 

Merci aussi de créer des générations de dégénérés ! …

A j’oubliais que vous alliez obligé l’avortement préventif de ces dégénérés. Il n’est donc point nécessaire de promouvoir les mères porteuses (GPA) ni l’adoption par les binômes des même sexe (PMA).

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Moustatki

Créé par le 24 mai 2013 | Dans : Non classé

Il était certes un grand auteur compositeur.

Mais comme beaucoup dans la nébuleuse « show-business » certains commettent l’irréparable.

Et comme il fait bien entendu parti de l’élite militante de gauche personne n’en parle: il ne faut pas salir sa mémoire.

Les faits sont là. Lu ici.

Tandis que les médias français pleurent « un homme en blanc, barbe assortie, longs cheveux idoines », aucun ne rappelle que Georges Moustaki faisait partie des 63 signataires d’un texte de soutien au pédophile Gérard R. (qui attendait depuis 18 mois son procès) paru dans Libération en mars 1979. Y est notamment dénoncé  »l’ordre moral » qui viserait au « maintien de la soumission des enfants-mineur(e) s au pouvoir adulte » et affirmé que « l’amour des enfants est aussi l’amour de leur corps. Le désir et les jeux sexuels librement consentis ont leur place dans les rapports entre enfants et adultes. Voilà ce que pensait et vivait Gérard R. avec des fillettes de 6 à 12 ans dont l’épanouissement attestait aux yeux de tous, y compris de leurs parents, le bonheur qu’elles trouvaient avec lui ».

1...34567...17

PEDN Allemagne |
Carentambition pour CARENTAN |
Ensemble pour une Martiniqu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Villeneuvedolmesnotrevillag...
| lescommunes
| BAIE MAHAULT : Blog-notes d...