En 1964, la crise qui devait marquer l’Eglise se fait déjà sentir.

Beaucoup de prêtre s’inquiètent des révisions des dogmes, de la morale, de la prière, de la liturgie. Ils cherchent des appuis pour leur fidélité. L’Opus Sacerdotale le leur donnera.

Le Chanoine Catta, professeur à l’université catholique d’Anvers, oblat bénédictin de Fontgombault et fonde alors l’Opus Sacerdotale avec quelques amis prêtres. Ils proclament clairement les données de la foi, en menant le combat quotidien avec courage et en se nourrissant de la prière. Ils donnent donc à l’Opus Sacerdotale la devise : « Doctrina, Fortitudo, Pietas ».

Les membres de cette association pour le soutien du sacerdoce catholique, sont  des prêtres diocésains , des religieux et enfin des fidèles laïcs qui cherchent un soutien moral et spirituel.

L’Opus Sacerdotale a son siège religieux à l’abbaye Notre Dame de Fontgombault (Indre) où est enterré le fondateur.

Il y tient chaque été une retraite prêchée.

  

(D’après une entretien avec l’abbé Bacon, prieur de l’Opus Sacerdotale, paru dans la Nef en 1993)