Je vous faisais part au mois de mai ( Pôle Emploi, privatisée), de la chance que pouvait avoir un chômeur en début de mois pour ses déplacements pour un entretien d’embauche par rapport à un chômeur qui se présente en fin de mois.

L’histoire de ce chômeur, qui n’avait pu avoir d’indemnités par ce que l’entreprise qui le convoquait n’était pas proche d’un gare SNCF, se poursuit.

Ne touchant pas le minimum chômage, tant mieux pour lui, ce chômeur se coit désormais refuser toute aide au déplacement !

Il y a 2 mois, ce chomeur pour se rendre en train à un entretien, déboursait la somme de 50 € environ.

Désormais plus rien n’est pris en charge!

J’en conclus que ne touchant pas ce fameux minimum chômage, il est considéré comme riche, donc il doit payer un « impôt » supplémentaire?

Le gouvernement Ayrault sous la présidence de Mr Hollande se trompe bien de bataille dans leur lutte contre le chômage.

Pôle Emploi, établissemnt public est gérée comme une entreprise privée avec ses restrictions bugétaires.

Et qui pâtit des mauvaises gestions ou du manque de crédit ?

Les « chômeurs riches »  évidemment !

Ce chômeur m’a confié avoir décidé de déduire de ses impôts (oui, il en paye aussi !) tous ces déplacements en train. Il en est environ à 500 €.

Il va de soi que cette inégalité de traitement face au chômage est une discrimination, !!

Mais cette discrimination là, qui en parle ? Les médias ? Les syndicats ? Les machins de lutte contre les discriminations ?

 

Pendant ce temps…

Je vous laisse découvrir les frasques de nos administrateurs si prompts à lutter contre toute sorte de discriminations :

 

Pôle Emploi, discriminatoire ? dans Analyse politique reparation-voiture